Comment refroidir la matière avec de la lumière ?

La lumière tient une place des plus singulières dans les constituants de notre univers. C’est, en quelque sorte, un être biface. Le rayonnement électromagnétique, la lumière, en termes techniques, compose les couleurs des étoiles, le rayonnement solaire, et son agent, le photon, est le seul corps sans masse, à connaître la plus grande des vitesses. Celle de la lumière, justement. Mais c’est aussi un moyen d’investigation multiforme pour la compréhension de la nature. La lumière sonde, décrypte, élucide. Elle nous permet, parmi mille exemples, de connaître les atomes des corps qui se trouvent dans les planètes. Enfin, contrôlée par l’homme, elle devient outil. Ainsi le laser qui peut découper des plaques d’acier.  Mais elle autorise également des productions encore plus curieuses. Ainsi avec la lumière il est possible de refroidir la matière. De lui faire atteindre les températures les plus basses qu’il soit. Ce rendez-vous de « Continent Sciences » est consacré aux techniques qui, comme le « Pompage optique » ou le « Refroidissement Sisyphe », mobilisent la lumière pour lui permettre d’organiser les atomes dans des états inédits. On les appelle des « mélasses optiques » ou des « matières quantiques ».

 

CONTINENT SCIENCES - FRANCE CULTURE - 20/01/2014